Résultats

Automne 2016: Construction d’un nouveau bac à légumes

Les premiers froids sont passés par là, jusque début novembre j’avais encore plein de fleurs, là ça devient plus rare. Cependant, j’ai toujours quelques légumes qui poussent encore, plus lentement bien sûr, mais le principe de la permaculture est toujours bien actif. En novembre j’ai récolté des butter nuts, des poireaux, des betteraves rouges, du céleri et quelques navets.

J’ai bien recouvert les buttes avec toute sorte de végétaux, restes de légumes et autres « déchets » afin de donner des nutriments au sol. Je passe de temps en temps pour recouvrir les parties découvertes des buttes, ça permet de maintenir la richesse du sol et suivre l’évolution des légumes.

img_8683

Les choux commencent à se former et si l’hiver n’est pas trop rude je pense bien qu’ils seront prêts pour janvier ou février.

img_8695

Si je n’avais pas eu cette attaque massive de limaces en début de saison, j’aurais pu en avoir beaucoup mais là je n’ai que quelques survivants. En principe avec le mélange de fleurs, le rajout de nématodes dans le sol et l’arrivée des grenouilles dans mes buttes, j’espère que l’année prochaine il y en aura beaucoup moins. A suivre.

En ce qui concerne les quantités de légumes, malgré que j’ai récolté régulièrement cette année ça reste beaucoup trop peu pour notre ménage (on est plus que deux à la maison mais végétariens donc on mange beaucoup de légumes). Je vais donc agrandir la surface cultivable en récupérant une zone impropre à la culture où il y a deux vieilles souches de noisetiers impossibles à retirer facilement. Pour cela j’ai construit un bac à légumes avec quelques planches de bois imputrescibles:

img_8675

J’applique toujours le principe de la butte chaude en recouvrant le sol (et les vielles souches) de bois en état de décomposition. Ca provient toujours mon vieux tas de bois de saule pleureur qui pourri dans le fond de mon jardin depuis des années. Le tas que vous voyez sur la photo ce sont toutes les écorces et parties de bois décomposées qui sont tombées lors de la découpe des buches. Il va me servir à recouvrir le bois d’une première couche de matériaux en état de décomposition:

img_8699

Plus tard je vais y rajouter des cendres de bois (provenant de mon feu ouvert), des déchets de légumes, du terreau d’un an puis je terminerai avec du terreau de deux ans. L’avantage de ce bac est qu’il sera facile pour moi de mettre une bâche transparente dessus pour y semer sous châssis en début de saison prochaine. Cela va me permettre d’augmenter les semis et la surface cultivable pour l’année prochaine. Je vais également réorganiser le reste de ma bande de culture pour augmenter la productivité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s