Semer, repiquer & planter

Comment faire du bon terreau pour enrichir ses cultures?

On me demande souvent comment je fais pour avoir du terreau de cette qualité. Le but de cet article est de vous montrer comment je procède chaque année pour avoir du terreau en quantité et en qualité que j’utilise pour mes cultures en buttes, en carré et en bacs ou en pots.

J’ai fais également une petite vidéo dans laquelle j’explique les quelques règles que j’applique. En tout cas comme d’habitude je fais les choses très simplement avec le minimum de matériel et pour un usage domestique.

Vidéo: Faire son propre terreau pour fertiliser son sol

Les étapes de « fabrication » :

Compost de cette annee et de un anLe tas de gauche est celui que j’ai commencé l’année passée, à partir de septembre, avec mes déchets de cuisine et le ramassage des feuilles mortes. Au printemps il y a eu en plus les tontes et depuis tous les déchets de jardin. J’ai également élagué des arbres, c’est pourquoi il y a pas mal de branchages dedans. Attention, je n’y met que du végétal, il n’y a ni déchet de viande (de plus on est végétarien) ni de produits laitiers. La bactériologie des produits laitiers et viandes qui se décomposent n’est pas du tout la même que le végétal et en plus ça peut attirer des rongeurs, comme des rats, peu désirables dans son jardin.

Le tas de droite est celui de l’année précédente que j’ai déplacé en octobre 2016. Il n’en reste pas beaucoup car j’en ai utilisé pas mal pour faire mes carrés de culture, malgré qu’il était encore un peu jeune mais en le mélangeant bien ça fonctionne quand même.

Etape 1

Deplacement compost 1 anLa première étape consiste à déplacer le tas de 2 an vers la droite où il continuera de se décomposer jusqu’au printemps l’année prochaine.

Il aura alors presque 3 ans et sera prêt à être utilisé pour faire des semis en pots, quitte à le tamiser un peu.

J’utilise également ce terreau là comme couche de « finition » dans mes bacs de culture surtout si je compte y faire des semis.

Debut_Deplacement_compost_1 anEtape 2

La deuxième étape sera de déplacer le tas commencé l’année passée vers le centre afin de ne plus rien y ajouter par la suite et le laisser se décomposer tranquillement.

Pour ce faire, je déplace d’abord les déchets très verts que j’y ai ajouté récemment et ensuite je déplace le reste vers la droite. Attention de s’y prendre avec beaucoup de prudence et surtout pas de précipitation car en déplaçant le compost vous allez rencontrer pas mal d’êtres vivants qu’il faut préserver au maximum. Larve de Cétoine dorée

Ci-contre j’ai rencontré au moins une 50aine de larves de Cétoine dorée qui étaient bien au chaud dans le tas. Je les ai déplacées sur le nouveau tas au fur et à mesure de manière à les recouvrir très rapidement.

Ce sont des larves qui consomment le compost et aide à la décomposition. Il est donc important de les préserver outre le fait qu’elles vont se transformer  en magnifiques coléoptères.

Cétoine dorée adulte

 

 

 

Il y a également beaucoup de vers de terre qui occupent le tas ainsi que des vers rouges qui sont typiques lors de la décomposition des déchets de cuisine.

Vers de terre rouges

 

Bref, il faut prendre le temps et ne pas faire de gestes trop violents avec la pelle ou la fourche pour éviter de tuer trop d’organismes vivants.

Le jardin en permaculture attire également les grenouilles qui se réfugient souvent dans le tas de compost. C’est une raison de plus pour faire attention, car les grenouilles doivent être préservées autant que possible, elles consomment en plus les limaces, ce qui est tout bénéfice pour les cultures.

Quand je vois cette petite grenouille qui a été dérangée par mon action je ne peut que me sentir désolé et essayer de la déplacer gentiment 🙂

Parties seches du compostEn retournant le compost on rencontre des zones sèches car la pluie ne pénètre pas de manière uniforme dans le tas. C’est aussi pour ça qu’il faut déplacer ces tas, car les parties sèches vont ainsi pouvoir se décomposer grâce à l’eau et le mélange des organismes vivants qui ne s’abritaient pas dans les parties sèches.

Au bout de 2-3 heures de travail, le compost d’un an a été déplacé et on voit déjà qu’il est en très bonne voie de décomposition.

Le compost de un an a ete deplace

Etape 3

Il ne reste plus qu’à remettre en place les déchets verts pour refaire le tas qui va me servir de dépôt toute l’année. Ici j’avais un seau rempli des déchets de la cuisine, je l’ai mis tout en dessous pour favoriser ce que j’appelle « le moteur du compost« , c’est à dire la décomposition des légumes verts qui provoque chaleur et putréfaction.

Seau a compost

Je rempli à peu près un seau toute les deux semaines d’une contenance de +- 50 litres que je rajoute sur le tas de compost.

Attention je recouvre chaque fois de végétaux, soit de tonte de pelouse soit d’une partie du tas lui-même de manière à ne pas laisser la décomposition à l’air libre. Au contraire, plus ce sera recouvert, plus la chaleur va monter et accélèrera le processus de décomposition. En plus ça évite toute odeur nauséabonde. Un bon compost ne doit rien sentir!

Déchets de cuisine

 

Ces déchets ne sont pas indispensables mais ils favorisent fortement la transformation du végétal en humus.

Attention aussi que tous nos légumes sont au minimum bio, qu’il n’y a pas d’autres déchets que du végétal et surtout aucun produit chimique ou synthétique.

Et voilà, après une remise en place des végétaux verts, mes tas ne vont plus bouger jusqu’à l’année prochaine en septembre-octobre. Je sais déjà que j’aurai suffisamment de terreau pour faire mes semis et construire un nouveau bac à légumes en 2018!

Les 3 nouveaux tas de compost

Il est possible d’accélérer le processus de décomposition en déplaçant 2 ou 3 fois les tas par an mais je ne suis pas en accord avec cette méthode car il faut donner le temps à la nature de faire son travail. Cela permet aussi aux petits animaux de s’abriter (surtout durant l’hivers) et aux insectes de se reproduire. Plus on est en accord avec la nature plus elle vous le rend au centuple!

Un dernier conseil

La tonte uniquement donne du purinPour ceux d’entre vous qui utilisez de la tonte de pelouse, surtout ne la laissez jamais en tas car la décomposition ne se fera pas convenablement, ça deviendra un espèce de purin inutilisable.

En ce qui me concerne, dès que la tonte est faite je la réparti sur tout le tas de compost, de manière à diminuer la couche. J’essaie également d’y mélanger des feuilles ou des branchages qui vont aider au séchage et la décomposition propre.

J’utilise aussi la tonte fraiche pour remettre un peu de végétal aux pieds de mes légumes, ça sert de mulch mais attention encore de ne le faire que sur une fine couche pour éviter que ça ne se transforme en purin.

 

6 replies »

    • bonjour
      merci de vos conseils
      depuis trois ans , je fait comme vous, mais je mettais mes déchets de cuisine au fur et à mesure, et je n’enfouissais pas à chaque fois, au printemps et à l »automne je faisais aussi la rotation le dessus dessous, mais en gardant le fond pour mettre dans le jardin au printemps avec du ‘fumier’. Maintenant je vais demaner à mon mari de garder encore plus lontemps notre compost. c’est toujours moi qui dit quoi faire à mon mari ,car maintenant avec mes gros soucis de santé je suis bloquée pour faire aussi du travail avec lui, mais je fait quand m^me un peu de jardinage, semis, ramassage, et preparer diffétente sorte de purin. Au fait en fin de saison, peux ton mettre ces purins sur notre composte? MERCI DE VOTRE REPONSE.

      J'aime

  1. Bonjour,
    Merci pour ce partage d’expérience.
    Personnellement, mon robot tondeuse fait du mulching. Donc pas de gazon à récupérer. Par contre, je désherbe. Je me demandais si je n’aurais pas trop de repousses dans mes potagers, pots et plates-bandes, même après 3 ans de décomposition.
    Un avis ?
    Merci et bonne continuation.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s