Semer, repiquer & planter

Travaux d’hiver – utiliser ce qui est à disposition

Un des principe de la permaculture mais aussi du bon sens naturel est d’utiliser les moyens qui sont à notre disposition pour aménager nos cultures

Il se trouve qu’une de mes buttes, à l’ombre d’un grand sapin, s’est fortement affaissée et n’a pas produit beaucoup cette année.

Probablement que le temps très sec y est pour beaucoup et qu’en plus la couche de terre n’est plus suffisante.

Comme je le disais dans un article de comparaison de la productivité des types de culture (Comparaison entre buttes, bacs à légumes et carrés: mes conclusions), je ne suis plus très convaincu de l’efficacité des buttes. Je pense qu’il faut réserver ce type de culture sur les terrains qui sont inexploitables classiquement (rocailleux, dégradés, souches…).

J’ai donc décidé transformer cette butte en « bac de culture » surélevé mais seulement avec ce que j’ai à disposition dans mon jardin.

Il y a presque deux ans maintenant j’ai élagué un platane et un saule dont les branches ont été broyées, c’est ce qu’on appelle du BRF.

Le tas est resté comme ça durant tout ce temps du coup il est déjà un peu décomposé. Ce BRF va me servir pour compléter le bac et ainsi mettre une couche importante de paillage pour préserver l’humidité dans le « bac ».

De cet élagage il me reste aussi les bûches que j’ai entassées dans le fond de mon jardin.

C’est avec ce bois que je vais aménager le bac de manière très simple en disposant les bûches tout autours de ma butte.

 

img_6296

Je les dépose simplement au sol que j’ai préalablement aplati avec une pelle. Parfois pour l’équilibrage je creuse un petit peu mais dans l’ensemble je les pose les unes contre les autres.

  img_6299

 

 

 

 

 

Utiliser du bois non traité a des inconvénients, notamment le fait qu’il va se décomposer mais en réalité se sont aussi des avantages. En se décomposant il va permettre l’arrivée de champignons (parfois comestibles) et des parasites qui vont lutter naturellement contre les limaces et les escargots. La décomposition va prendre quelques années avant de devoir soit remplacer le bois soit construire un bac comme les autres mais en attendant j’espère que ma butte deviendra plus productive.

J’ai rajouté ensuite un mélange de terre argileuse, de terreau et de BRF déjà un peu décomposé. Il m’a fallu 5-6 brouettes de mélange pour arriver plus ou moins au niveau des bords.

La dernière étape est de rajouter une couche de BRF de plus ou moins 5 cm d’épaisseur. Avec l’été 2018 où la canicule a fortement asséché le sol et mes buttes, je préfère ajouter une belle couche de paillage. J’en rajouterai probablement après avoir planté mes légumes pour avoir une couche de 10cm, ce qui protègera beaucoup plus de la sècheresse.

Comme ce « bac de culture » est à l’ombre d’un grand sapin, j’y planterai des légumes d’ombres comme les laitues, les épinards mais aussi quelques variétés de « perpétuels » que j’ai acheté sur internet. J’ai trouvé des graines de roquette sauvage, de l’oseille épinard et des épinards-fraise.

Et voilà le résultat final:

img_6438

1 reply »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Google photo

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s