Trucs & astuces

Préparations d’hiver

L’hiver est le bon moment pour tailler les arbres mais aussi pour aménager les nouvelles parcelles de culture ou les nouveaux espaces pour la prochaine saison. Cette année j’ai fini de construire un nouveau bac de culture de 3m x 1,20m. Ce bac à sa raison d’être car il est sur 3 souches de noisetier où je ne peux pas cultiver le sol à moins de tout déraciner. De plus il me fallait un espace pour faire des semis à l’extérieur, sous serre et protégés naturellement des limaces et escargots.

img_8671J’ai donc pris des planches imputrescibles de 300 x 10cm que  j’ai vissées sur des montants de 4 x 4cm.

Le tout est tout simplement posé sur le sol, d’une part car c’est impossible de le creuser et d’autre part pour que l’écoulement d’eau puisse se faire naturellement par le dessous si besoin.

 Ensuite j’ai rempli le fond avec des bûches à moitié pourries (j’ai toujours un gros tas dans le fond du jardin) qui vont servir pour maintenir l’humidité dans le bac, fournir des éléments nutritifs lors de la décomposition et permettre au trop plein d’eau à s’évacuer si nécessaire. De plus dans ce cas-ci ça empêchera les noisetiers de repousser.

img_8699

Comme précédemment pour mes buttes, j’ai rajouté une couche de bois plus fin ainsi qu’un mélange d’écorces et « déchets végétaux » de toute sorte. Ceci afin de favoriser la décomposition et la prolifération des bactéries utiles.

Sur la photo ci-contre il y a déjà 3 planches en hauteur ce qui fait 30cm de haut. Lorsque je rempli avec le bois et le mélange d’écorces, j’occupe un espace de +- 10cm ce qui me laisserait à peine 20cm pour la terre. Ce qui est trop peu pour moi car il faut toujours prévoir un tassement au fur et à mesure de l’année. Ce qui explique pourquoi on voit les montants dépasser de 10cm. Au moment de la photo il me manquait des planches.

img_8846 J’ai ensuite recouvert d’une couche de terreau d’un an seulement (donc pas très décomposé) qui continuera sa décomposition avant le printemps et toute l’année fournissant également de la chaleur.

img_8922

J’ai également ajouté de la cendre, issue de bois (de mon jardin) que je brûle de temps en temps dans le feu ouvert de ma maison, plus pour l’ambiance que pour chauffer, quoi que ca aide bien dans l’entre-saison.

Je n’ai pas pris de photo mais j’ai également introduit des déchets de légumes dans le terreau histoire de favoriser la décomposition et d’apporter d’autres éléments nutritifs dans le bac. J’ai aussi fait un mélange différent de l’année passée, car cette fois j’ai mélangé de la terre argileuse avec mon terreau car l’enracinement dans du terreau n’est pas très bon. J’ai fait la proportion de 2/3 de terreau de feuille (principalement) et 1/3 de terre argileuse.

img_8926Ensuite j’ai rajouté la quatrième planche en hauteur et j’ai fixé sur le bord du bac une latte de 4 x 2,5cm horizontalement qui va dépasser vers l’intérieur afin d’avoir un rebord.

Le but étant de pouvoir percer ces lattes afin d’y fixer des cerceaux en plastique pour pouvoir y mettre l’armature d’un tunnel.

img_8946

Sur la longueur de 3m j’ai percé 7 trous de chaque côté, soit tous les 50cm, dans l’idée d’avoir un cerceau en dessous du plastique et un cerceau au dessus en alternance. Ca maintiendra le plastique du tunnel tendu et dans une armature fermement fixée pour bien résister au vent.

img_8928Sur les petits côtés, j’ai fixé les lattes horizontales en laissant un espace pour pouvoir laisser passer le plastique du tunnel au travers. Ceci me permettra d’avoir un moyen de l’attacher également fermement.

Le principe du tunnel est normalement de le fixer au sol donc dans le cas d’un bac comme celui-ci il me fallait trouver une alternative solide.

L’étape finale est maintenant de prévoir un système naturel pour se prémunir des limaces et autres gastéropodes.

img_9065

J’ai donc été au magasin de bricolage chercher des montants aluminium en U qui sont normalement utilisés pour les cloisons en plaques de plâtre.

Je les ai fixées sur chaque côté de manière à ce que le U soit vers le bas.

Cela constitue une barrière naturelle pour les limaces car elle vont monter jusque là et ne pourront que retomber sur le sol. Elle n’ont pas d’abdominaux leur permettant de faire un demi-tour vers le haut.

img_9071

Je devrai donc être attentif aux limaces apportées avec le terreau mais une fois celles-ci éliminées je ne devrais plus avoir de problème.

C’est un petit investissement supplémentaire mais au vu du printemps très pluvieux de l’année passée où mes semis ont été mangés à 80%, je crois que ça en vaut la peine.

img_9145

Et voilà, dernière étape: j’ai mis le plastique, vraiment facile d’accès car il me suffit de retirer les arceaux du dessus et je peux facilement accéder à l’intérieur pour faire les semis ou autres travaux nécessaires. img_9153

Je dois dire que je suis assez content de mon système où j’ai laissé de l’espace en dessous de la dernière latte sur les deux petits côtés du bac car en roulant l’excédent de plastique je peux le coincer facilement dedans.

Du coup mon plastique est tendu uniquement par l’effet mécanique du bois et il est très facile pour moi de le dérouler  ensuite pour accéder à l’intérieur.

On est début mars, je vais pouvoir envisager les premiers semis, sans doute carottes, choux et salades pour commencer.

Je ferai des photos et partagerai les résultats comme d’habitude, je suis impatient de commencer la saison 🙂

4 replies »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s